Le Centre canadien sciences et médias (CCSM) invite les organisations des domaines de l’ingénierie et de la science à s’engager ses côtés en accueillant un atelier interactif d’une demi-journée. Nous améliorons constamment cet atelier, que nous avons déjà donné dans des universités, des instituts de recherche et lors de conférences des sociétés à caractère scientifique.

Description

L’atelier se veut une introduction au monde des médias et est destiné à un public non initié. Il offre aux ingénieurs et aux scientifiques un bon aperçu du monde journalistique de même que de ses normes, sa culture et ses valeurs, parfois un peu difficiles à saisir. L’objectif est d’aider les participants à comprendre de quelle façon fonctionnent les médias de masse, avec leurs qualités et leurs défauts. Au sortir de l’atelier, les participants comprennent mieux comment communiquer leurs points saillants, de manière à être bien compris par les journalistes.

Des journalistes, des agents des médias, des scientifiques et des ingénieurs y abordent différents sujets :

  • Les échéances et les autres contraintes du journalisme
  • Comment les journalistes déterminent ce qui vaut la peine d’être publié et comment ils dénichent les histoires à raconter
  • Nombreux conseils sur la façon de travailler avec les médias
  • Le rôle des agents des médias des universités et d’autres organisations
  • L’importance de maintenir le lien avec les médias

Parmi nos présentateurs, nous comptons des gens comme Jim Handman, chef de production de l’émission Quirks & Quarks présentée sur les ondes de la radio CBC; Penny Park, directrice générale du CCSM et anciennement superviseure de la production pour la chaîne Discovery; Peter Calamai, journaliste indépendant et ancien rédacteur scientifique national au Toronto Star.

Nota

Il ne s’agit pas d’une formation traditionnelle fondée sur les habiletés. L’atelier ne prévoit pas de formation individuelle approfondie pour préparer les scientifiques ou ingénieurs à faire face à une entrevue radiophonique en direct avec un journaliste. L’atelier mise toutefois sur une approche simple, mais élégante pour catégoriser à l’avance les demandes prévisibles des différentes sortes de journalistes, et sur des stratégies utiles pour communiquer efficacement avec eux.

Public cible

L’atelier a été créé à l’intention des scientifiques et ingénieurs ayant peu ou aucune expérience avec les médias. Il a aussi fait ses preuves auprès de chercheurs ayant eu une mauvaise expérience avec les médias. Les agents des médias des universités et d’autres organisations sont aussi les bienvenus.

Pourquoi créer un tel atelier?

La science et l’ingénierie n’ont jamais été aussi envahissantes dans notre vie quotidienne. Malgré cela, de nombreux Canadiens ne se sentent pas interpellés par les sujets scientifiques. Des études ont démontré que la majorité des gens obtiennent les nouvelles scientifiques par l’intermédiaire des médias de masse traditionnels, même si les journalistes scientifiques spécialisés n’y sont pas légion. Les reportages en science et en ingénierie sont en grande partie réalisés par des journalistes généralistes qui manquent bien souvent d’expertise pour présenter ces sujets de manière précise et intéressante. L’objectif du CCSM est d’améliorer la relation que le public entretient avec la science et l’ingénierie grâce à une couverture médiatique plus éclairée, précise et incisive.

Rétroaction des ateliers déjà présentés

Dans une université, sur une échelle allant de 1 à 5, les participants ont affirmé qu’ils recommanderaient l’atelier à d’autres personnes (4,1) et qu’ils avaient maintenant une meilleure idée de la façon dont les journalistes diffusent les nouvelles scientifiques au Canada (4,0). Ils ont également affirmé que la mobilisation du public en faveur de la science au moyen des médias est importante (4,4) et que les chercheurs ont un rôle clé à jouer pour atteindre cet objectif (3,9).

Rôles du CCSM et de l’établissement hôte

Le CCSM :

  • mobilise tous les animateurs de l’atelier ce qui généralement implique de collaborer avec l’établissement hôte afin de sélectionner l’agent des médias qui se joindra à l’équipe;
  • coordonne les arrangements de voyage, en cherchant à mobiliser des journalistes locaux quand cela est possible;
  • s’occupe de la distribution de tous les documents pertinents.

L’établissement hôte :

  • fournit l’endroit où se tiendra l’activité, en consultation avec le CCSM
  • fournit les rafraîchissements (café, etc.) au cours de l’atelier et lors des discussions informelles qui suivent
  • s’assure qu’un nombre suffisant de copies des publications est mis à la disposition des participants, et fournit l’équipement audiovisuel ainsi que le technicien afin que tout fonctionne bien
  • rembourse les frais de voyage des animateurs de l’atelier
  • verse des honoraires raisonnables aux journalistes qui animent et un montant forfaitaire de 1500 $ au CCSM pour l’organisation de l’atelier.

Personne-ressource

Penny Park
Courriel : penny.park@sciencemedia.ca
Tél. : 613-249-8209

© 2017 Centre canadien science et médias Tous droits réservés. | Powered by WordPress
Theme created by @julienrenaux