CCSM-FRE-Centred

L’évolution d’une langue suit l’évolution génétique d’une population donnée au fil du temps révèle une nouvelle étude. Toutefois, une langue peut changer de manière spontanée dans des populations isolées.

Comme les gènes qui changent au cours du temps par le processus des mutations, les phonèmes qui composent une langue, comme le son /k/ dans « cou » et « kiwi », peuvent aussi évoluées dans le temps. De plus, une langue, tout comme les gènes, peut s’enrichir et emprunter des phonèmes à des populations étrangères à proximité.

Cette étude montre toutefois que les langues parlées par les populations isolées sont plus susceptibles d’évoluer et de se diversifier dans le temps, contrairement à la diversité génétique qui elle va aller en diminuant.

Cet article est paru dans la revue PNAS le 19 janvier 2015.

Auteurs à contacter pour plus d’informations

Nicole Creanza, Université Stanford , Californie, États-Unis

Merritt Ruhlen, Université Stanford , Californie, États-Unis

Trevor J. Pemberton, Université du Manitoba, Manitoba, Canada